ST CEZAIRE SUR SIAGNE (06780)

ST CEZAIRE SUR SIAGNE (06780) est une ville du département ALPES MARITIMES en Region PROVENCE ALPES COTE D AZUR.


A la suite de la reforme territoriale qui a fait passer en France metropolitaine les regions de 22 a 13, ST CEZAIRE SUR SIAGNE fait desormais partie de la region PROVENCE ALPES COTE D AZUR.
Le chef-lieu de cette nouvelle region est MARSEILLE.


Les habitants ou Gentilés de la commune de ST CEZAIRE SUR SIAGNE se nomment les Saint-cézariens.

En 2015 , date du dernier recensement dans cette commune, sa population était de 3927 habitants.
La population a augmentee de 27,68 % depuis 1999 (2840 habitants).

La mairie se situe 5 rue de la Republique a ST CEZAIRE SUR SIAGNE. Vous trouverez les coordonnees completes de la commune ci-dessous.
Si vous desirez visiter la commune de ST CEZAIRE SUR SIAGNE, vous pouvez toujours contacter l'office du tourisme de ST CEZAIRE SUR SIAGNE par telephone au +33 (0)4 93 36 66 66 en vous rendant Place de la Buanderie sur la commune de Grasse (06130) dont les coordonnees de mail et internet se trouvent dans la rubrique CONTACT

Vos prochaines vacances au ski
Vos locations sur ST CEZAIRE SUR SIAGNE et sa rgion
Un hotel sur Saint-Cézaire-sur-Siagne ?
Vos hotels sur ST CEZAIRE SUR SIAGNE et sa region

Depuis le 01/01/2014, la commune de ST CEZAIRE SUR SIAGNE fait partie de la Communauté d'agglomération du Pays de Grasse qui se situe 57 avenue Pierre-Semard 06131 Grasse Cedex, comme les 23 communes environnantes.
La Communauté d'agglomération du Pays de Grasse compte ainsi 103600 habitants.


Contact


Mairie Saint-Cézaire-sur-Siagne
5 rue de la Republique
06780 ST CEZAIRE SUR SIAGNE
Tel : +33 (0)4.93.40.57.57
Fax : 04.93.60.81.80
E-mail:
Site: http://www.saintcezairesursiagne.fr
Office de tourisme Saint-Cézaire-sur-Siagne
Place de la Buanderie
06130 Grasse
Tel :+33 (0)4 93 36 66 66
Fax :04.93.60.84.40
Site internet officiel :
Site officiel de l Office de tourisme
de Saint-Cézaire-sur-Siagne

Horaires Mairie/ Autres


Horaires Mairie Saint-Cézaire-sur-Siagne

Lundi : - 08h30 à 12h00 - 14h00 à 18h00
Mardi : - 08h30 à 12h00
Mercredi : - 08h30 à 12h00 - 14h00 à 17h00
Jeudi : - 08h30 à 12h00
Vendredi : - 08h30 à 12h00 - 14h00 à 17h00
Samedi : - 09h00 à 12h00
Autres

 

Horaires d'ouverture du bureau d'accueil de la mairie

Matin : 8h30 à 12h du lundi au vendredi

Après-midi : 14h à 18h le lundi, mercredi et vendredi


Description


La terre de l’olivier

Saint Cézaire offre au  touriste pressé l’aspect tranquille d’un  village provençal… 

Au visiteur attentif et bienveillant, il dévoile son charme et son authenticité. Préservé, à l’écart des grands axes, on le découvre, orgueilleux sur sa falaise, dominant la  Siagne sauvage qui  roule ses rochers  entre les restanques d’oliviers. Siagne, source de vie et de prospérité et, à son arrivée au village, de modernité.

Terre  chargée d’histoire, riche en mégalithes et en vestiges romains, médiévaux et religieux, elle  offre des paysages contrastés  permettant aussi bien la pêche que l’escalade, la randonnée que le farniente.

Quelques joyaux font sa renommée : les fameuses grottes visitées par l’empereur d’Ethiopie, la chapelle romane aux lignes pures,  le pont des Gabres ou des Tuves, sans oublier le panorama grandiose qui, les jours de mistral, se risque vers le Ventoux.

Depuis longtemps, les artistes, attirés et comblés par sa beauté et sa qualité de vie, impulsent une synergie créatrice qui en fait un lieu dynamique et chaleureux de culture et de réjouissances: on ne s’ennuie jamais à Saint Cézaire et l’été allume les feux des fêtes traditionnelles dont trois festivals de musique.

Attardez-vous dans ses ruelles ombragées, prenez un verre sur la place conviviale à l’ombre des micocouliers, dégustez son huile AOP et ses délicieux fromages de chèvre, déjeunez dans un de ses charmants restaurants et, après une partie de boules ou de tennis, le soir venu, allez vous assoir au point de vue, pour   admirer le couchant somptueux et faire le vœu de revenir bientôt.


Chargement en cours...
Recherche en cours
Veuillez patienter

Un peu d'histoire



Origine du nom.

Bien qu’aucun texte ne puisse le confirmer, il est vraisemblable qu’étant donné la présence romaine pendant plusieurs siècles dans ce village, on lui attribua un nom qui, suivant l’abbé Meyronnet, était "Castrum Caesarii". Les moines de l’ abbaye de Lérins, propriétaires dès le IXème siècle, modifièrent César en Césaire rendant ainsi hommage à l’un des leurs devenu évêque d’Arles en 500 et par la suite béatifié. C’est ainsi qu’apparut saint Cézaire.


Un peu d'Histoire.

L’époque préhistorique.

La conjonction du piton rocheux et de la Siagne en fait un lieu privilégié et a toujours attiré les hommes. Dès le néolithique, les chasseurs et les cueilleurs furent progressivement remplacés par les agriculteurs et les éleveurs venus probablement du Moyen-Orient. Le mode de vie se transforma complètement avec l’installation de petites communautés qui abandonnèrent leurs cavernes pour habiter dans des huttes faites de pierres et de branchages.

L’époque romaine .

En 154 av.J.C. le consul Opimus défait la tribu ligure des Déciates. Les romains fondent Fort Julii (Fréjus) et occupent l’arrière-pays. Des familles patriciennes s’installent sur le Plan et créent de grands domaines agricoles (villas). Ils enseignent la culture de l’olivier, de la vigne et du blé ainsi que la façon de les stocker. On peut supposer que Jules César y passa en 49 lorsqu’il combattit les Massaliottes qui avaient pris le parti de Pompée et, qu’à partir de ce moment-là, le village prit son nom de Castrum Caesarii.. Le témoin le plus important du séjour des romains est un sarcophage installé dans la chapelle Notre Dame de Sardaigne. A la fin de l’empire romain, le dernier empereur Constantin, par l’édit de Milan en 313 donna la liberté de culte aux chrétiens et ce fut alors la fondation des grandes abbayes dont celle de Lérins par Saint Honorat. Au 9ème siècle les moines de Lérins acquièrent les terres du village qui prend alors son nom définitif. Organisé en prieuré, les moines poursuivent l’action des romains : la culture, l’éducation et les soins portés à la population. La chapelle du cimetière, à la fois église d’abbaye et première paroisse du village, prendra le nom de Notre Dame de Sardaigne au moment de la construction de l’église actuelle.

L’époque médiévale.

En 1101, les textes citent Ecclesia de Sancto Cesario et dans le courant de ce siècle, Bérangarius de San Césari, premier seigneur du village, reconnaît le Consulat de la ville de Grasse. Se succèderont les familles d’Esclapon, puis de Villeneuve et de Grasse. Au début du XIVème siècle, devant la menace des bandes armées, les habitants dispersés dans les hameaux préfèrent se replier sur le village qui se transforme en une véritable agglomération fortifiée.  De cette époque subsistent les Puits de la Vierge.

L’époque moderne (16 et 17ème siècle).

Au XVIème siècle, l’économie est florissante, la population augmente (plus de 500 habitants) et les constructions débordent du village médiéval. Un nouveau quartier, bâti au sud-est, relie le centre au hameau de l’église paroissiale Les moulins sur la Siagne sont très actifs en produisant des farines et de l’huile d’olive. En 1720 fut érigée une nouvelle église destinée à remplacer l’édifice roman dévolu à la confrérie des Pénitents. Antoine Cresp de Saint Cézaire participera à la guerre d’indépendance des Etats-Unis aux côtés de La Fayette et de l’amiral de Grasse, assistera à la signature de l’acte d’indépendance et sera tué au cours de la bataille des Saintes en 1782.

L’époque contemporaine (à partir de la révolution)

En 1819,  la fille d’Antoine Cresp  vendit le château à la commune qui en fit la Mairie. La vie économique se développa rapidement ; la population dépassa le millier d’habitants et le cheptel compta plus de 2000 moutons. En 1835 la commune compta deux moulins à papier, plusieurs moulins à farine et à huile (l'olivier constituant la principale ressource), des scieries, une carrière de marbre, une tuilerie. Elle avait également entrepris l'élevage du ver à soie. Ancienne commune du Var, Saint Cézaire fut rattaché aux Alpes- Maritimes en 1860. En 1868, le docteur Maure, maire du village, concourt à la création du canal de la Siagne et fait construire une machine élévatrice dite « bélier » permettant à la commune d’être alimentée en eau courante. La « Fontaine aux mulets » est inaugurée et marque l'entrée du village dans la modernité.Le  bourg continua à se développer et atteignit 1500 habitants en 1885 grâce à l’immigration de montagnards. Les ressources essentielles étaient encore liées à l’agriculture: blé, vigne et surtout l’olivier ; 40 000 oliviers produisaient 100 tonnes d’huile d’olive par an. Saint Cézaire s’étend désormais des remparts au cimetière et possède enfin sa forme actuelle.

La modernité.

Le début du 20ème siècle voit le développement du réseau routier ainsi que d’importantes réalisations.C’est alors que l économie locale régresse : la culture des céréales est abandonnée, la cueillette des olives diminue, ainsi que celle du raisin. La population décroît et il n’y a plus que 800 habitants en 1940. Durant la dernière guerre, le village subit l’occupation italienne puis allemande. L’ancien site des greniers de César est aménagé et la place du point de vue permet d’admirer les gorges de la Siagne. Les nouvelles constructions remplaceront peu à peu les terres agricoles du Plan et la réalisation d’une zone d’activités est effectuée à l’entrée du village. La population monte actuellement à plus de 3500 habitants et Saint Cézaire entre dans le XXIe siècle en gardant tout son charme.Il reste un des joyaux du moyen Pays. (*)

 

Le Patrimoine

Historique

 




Photos de ST CEZAIRE SUR SIAGNE (06780)


Vous avez des photos que vous voulez faire partager sur la commune de Saint-Cézaire-sur-Siagne : Ajouter une photo sur Saint-Cézaire-sur-Siagne