VALDEBLORE (06420)

Commune de VALDEBLORE
VALDEBLORE (06420) est une charmante petite ville du departement ALPES MARITIMES en Region PROVENCE ALPES COTE D AZUR.


A la suite de la reforme territoriale qui a fait passer en France metropolitaine les regions de 22 a 13, VALDEBLORE fait desormais partie de la region PROVENCE ALPES COTE D AZUR.
Le chef-lieu de cette nouvelle region est MARSEILLE.

Elle s'étend sur 9416 hectares, a une altitude de 1069 metres.
Les habitants ou Gentilés de la commune de VALDEBLORE se nomment les Valdeblorois.

En 2015 , date du dernier recensement dans cette commune, sa population était de 848 habitants.
La population a augmentee de 19,10 % depuis 1999 (686 habitants).

La mairie se situe La Bolline a VALDEBLORE. Vous trouverez les coordonnees completes de la commune ci-dessous.
Si vous desirez visiter la commune de VALDEBLORE, vous pouvez toujours contacter l'office du tourisme de VALDEBLORE par telephone au 04.93.23.25.90 en vous rendant La Roche dont les coordonnees de mail et internet se trouvent dans la rubrique CONTACT

Elle fait partie du Parc National du Mercantour dont voici le site internet :
http://www.parc-mercantour.fr/
Vos prochaines vacances à la mer
Vos locations sur VALDEBLORE et sa rgion
Un camping en PROVENCE ALPES COTE D AZUR ?
Vos campings sur PROVENCE ALPES COTE D AZUR

Depuis le 31 décembre 2011, la commune de VALDEBLORE fait partie de la Métropole Nice Côte d'Azur qui se situe Métropole Nice Côte d'Azur 06364 NICE, comme les 49 communes environnantes.
La Métropole Nice Côte d'Azur compte ainsi 537769 habitants.


Contact


Mairie Valdeblore
La Bolline
06420 VALDEBLORE
Tel : +33 (0)4.93.23.25.80
Fax : 04.93.23.25.81
E-mail:
Site: http://www.ville-valdeblore.fr
Office de tourisme Valdeblore
La Roche
06420 VALDEBLORE
Tel :04.93.23.25.90
Fax :04.93.23.25.91
Site internet officiel :
Site officiel de l Office de tourisme
de Valdeblore

Horaires Mairie/ Autres


Horaires Mairie Valdeblore

Du Lundi au Mardi : - 10h00 à 12h00 - 14h00 à 16h45
Mardi : - 10h00 à 12h00 - 14h00 à 16h00
Du Mercredi au Samedi : - 10h00 à 12h00
Du Jeudi au Vendredi : - 10h00 à 12h00 - 14h00 à 16h45
Vendredi : - 08h30 à 12h00 - 13h30 à 17h00
Samedi : - 09h00 à 12h00
Autres

informations touristiques sur la station hiver ete de la colmiane situe dans le mercantour (alpes maritimes) a seulement une heure de nice. la commune de valdeblore comprend plusieurs villages ou il fait bon s'y relaxer, elle est compose aussi de la st


Description


De 1500 à 1800m les adeptes de la neige trouveront réponse à leur désir : ski, snowboard, balades en raquette, piste de luge... La Colmiane possède tous les atouts pour séduire tous les membres de votre tribu !
Canons à neige, méga half-pipe pour le freestyle, école de ski français avec, cette année, un nouveau jardin des neiges pour les petits avec tapis roulant et manège...
Un télésiège débrayable 4 places, accessible à tous, le temps de montée est de 4 minutes. La Colmiane dispose d'une installation moderne, performante et confortable.

La Colmiane vous assure le 100% plaisir en toute simplicité.

La station de La Colmiane vous accueille en été et permet à toute la famille de gouter aux activités proposées : luge d’été, accrobranche, mini golf, descente VTT, centre équestre, parapente, trampoline, randonnée avec des ânes de bât, détente et bien-être, visite à la ferme, escalade et Via Ferrata. Un télésiège débrayable permet de monter, rapidement, au sommet de la station (1800m) et de profiter d’une vue panoramique de la chaine du Mercantour et des vallées de La Vésubie et du Valdeblore.


Chargement en cours...
Recherche en cours
Veuillez patienter

Un peu d'histoire

Le Val de Blore est le Val qui s’ouvre à l’Ouest, par les quartiers de Blore (Bloura en patois), de Rimplas à l’entrée du Val sur la Tinée. “Blore” selon la  “Toponymie de Provence” de Rostaing est formé de la racine pré - indo-européenne BL et  du suffixe  ORA, il signifierait “pente herbeuse, très raide, entre forêts et rochers” ce qui correspond bien à la physionomie du val et encore plus à celui de son parallèle, le val de Mollières.

 

C’est le 10 juillet 1669 par une convention notariée que les communautés de St Dalmas, La Bolline, La Roche, décidèrent de s’unir de façon à ne plus former qu’une seule commune. Cette nouvelle commune était dirigée par un conseil composé de 6 membres élus, avec un syndic désigné par an, à tour de rôle par chaque village (Quand Mollières fut à nouveau français, il fut rattaché à la juridiction de la Roche et de la Bolline, desquels il était à égale distance). Depuis un centre d’urbanisation nouveau à la Colmiane s’est créé (1500m) et quelques  habitats diffus des quartiers du Planet, des Vignes…

 

Lorsque l’Empire Romain s’effondre sous les coups  redoublés des invasions, une période de grands troubles s’installe dans la région. Elle ne prendra fin qu’après le sursaut libérateur qui chassera les Sarrasins. Nous sommes alors autour de l’an Mil.

 

VI siècles durant, les habitants, peureusement regroupés, se sont placés volontairement sous l’autorité d’un chef local. Ces premiers seigneurs jouiront d’une autorité absolue sur les populations qu’ils protègent, créant toute une série de droits sur les hommes, leurs biens et leurs activités. (Ex : droit de cuissage, redevances diverses, impôts …)

 

 

Le Val de Blore a suivi les destinées politiques du pays de Nice. Il a successivement fait partie de la Provence  Catalane et Angevine, au 13ème siècle et 14ème, puis a appartenu pendant plusieurs siècles (de 1380 à 1860) à  la maison de Savoie, avec toutefois 2 interruptions importantes. Pendant 14 ans, Louis XIV a porté le titre de Comte de Nice et sous la Révolution et l’Empire, les Alpes-Maritimes ont constitué un département français. Le comté de Nice devient territoire français en septembre 1792 et département  des Alpes-Maritimes le 4 février 1793. Le Royaume de Piémont Sardaigne se l’annexe à nouveau entre 1814 et 1860.

 

En 1860, le Comté de Nice est donc réuni conformément aux accords de Turin, signés le 24 mars 1860 entre l’Empereur Napoléon III et le Roi Victor Emmanuel II, le rattachement du pays de Nice à la France, fit l’objet d’une consultation populaire. Ce plébiscite eut lieu les 15 et 16 avril 1860. Sur 282 inscrits ð 212 votants & 212 OUI.

 

Cependant Victor- Emmanuel garda le sommet des crêtes et le hameau de Mollières, (Sous prétexte de conserver les zones de chasse) lequel retourna définitivement à la France à la suite du traité de paix conclu avec l’Italie en 1947.

 

La Bolline – 1000m

Habitants : Bollinois / Farineous

 

Village de plateau étagé, vieilles maisons à linteaux sculptés.

Le 1er document à citer la Bolline est de 1320.

La Bolline était un comptoir où venaient s’approvisionner les habitants de St Dalmas et de la Roche. Les charretiers acheminaient les marchandises depuis Nice sur les anciennes routes.

 

 

La Roche – 1120m

Habitants : Rochois / Banès

 

Village de plateau étagé contre un éperon rocheux 1271m, hautes maisons de type alpin à balcons de bois et toit de Lauzes ou bardeaux. Elle apparaît dans les écrits pour la 1ère fois en 1271 année ou Geoffroy Cays prieur de St Dalmas, rend hommage à Charles 1er  de Provence pour la terre qu’il possède.

 Saint-Dalmas : 1300m

Habitants : Saint-Dalmassois / Manaïrous

Vieux village fortifié, sur un plateau légèrement pentu, à l’emplacement d’un ancien prieuré maisons de type alpin, vestiges d’une enceinte bâtie par les templiers, tour-porte chemin de ronde crénelé XIIIème, inscription funéraire romaine.

Certainement le plus ancien des 3 villages, on y a trouvé des pierres avec des inscriptions latines et de la monnaie du bas empire Romains.

A partir du IXème siècle les moines de l’abbaye de Pedona (Piémont) fondèrent le prieuré de St Dalmas.

 

 

Le Patrimoine

1          CHAPELLE St DONAT – la Bolline

Pour se rendre à la Chapelle : à l’entrée du village prendre le chemin St Macaire puis au bout de celui-ci prendre à droite à la balise N°148. Au bout d’un sentier bordé de jardins potagers, et s’enfonçant sous une châtaigneraie se dresse la chapelle St Donat. Elle se trouve sur un promontoire que l’érosion a partiellement effrité. Aux alentours se trouvent les vestiges de plusieurs maisons et granges, possibles témoins du premier habitat connu du Val de Blore : Pedesta ou Pedastras. Edifiée au début du XVII° (date gravée sous le porche 1610), la chapelle comprend un vaste porche à 3 arcades romanes. Des restes de fresques de type « rural » sont datées de 1664. Sur les façades se trouvent 2 cadrans solaires du XIX° portant les maximes « Tu mi regardi io ti guido a morte et del etarnita t’apro le porto » (Tu me regardes, je te mène à la mort, et de l’éternité je t’ouvre les portes) et « se per orar or ti mettesti in via non ti partir se non pragasti prima » (si maintenant tu te mettais en chemin, ne pars pas sans avoir d’abord prié). Saint Donat, évêque et martyre, vécut sous  le règne de Julien, empereur romain au IV°. On lui attribue de nombreux miracles sur de jeunes enfants et les abords de la chapelle servaient autrefois de cimetière pour les enfants morts sans baptême.

 

2          EGLISE St JACQUES – la Bolline

L’église actuelle daterait de la fin du XVII° voire du début du XVIII°. Elle serait issue d’une construction plus ancienne qui expliquerait le style et l’emplacement du clocher, qui la flanque vers son milieu.

On y accédait jadis par une volée d’une dizaine de marches, aujourd’hui enfouies sous l’esplanade qui ceinture l’église. Le cimetière, autrefois placé le long de la façade ouest a été déplacé à son emplacement actuel.

Passé la colonnade qui soutien un fronton néo-grec en maçonnerie et le seuil de l’édifice, nous pénétrons dans l’église, à une seule nef. Sa grande richesse se concentre dans les œuvres picturales qu’elle renferme. Tout d’abord, une Descente de Croix, attribuée peut être un peu abusivement à un des frères Carrache. Autre toile ayant suscité un fol enthousiasme, une Assomption, placée sur la tribune, attribuée elle à Tiepolo. (!!)  En revanche, la toile du Maître Autel, représentant une Apparition de la Vierge à St Jacques est signée en lettres capitales  LUDOVICUS VANLOO 1702. L’authenticité ne fait là aucun doute. D’autres toiles, aux autels latéraux méritent de retenir l’attention :

*une Immaculée Conception, fin XVIII°, *les Ames du Purgatoire, St Jacobe 1650, *St Catherine, St André et St Roch, fin XVI°, *Une composition à 6 compartiments, St Jacobus 1576.

A noter également les deux bénitiers de l’entrée et la statue de St Donat.

 

3          CHAPELLE DES PENITENTS BLANCS – la Bolline

Au centre du village, sur la placette.

Dans les villages, les communautés de Pénitents vivaient essentiellement de dons en espèces ou sous forme de legs de biens immobilier et d’objets liturgiques, elles se chargeaient des enterrements et venaient au secours de la veuve et de l’orphelin. La chapelle des Pénitents Blancs de la Bolline, chapelle St Croix, a été construite aux alentours de 1600-1635, les statuts de la confrérie datant eux de 1635, tout comme le tableau du Maître Autel : une Déposition de Croix signée O. Rocca. Une surprenante peinture sur bois représentant Marie Madeleine au vase de nard, en curieux costume François Ier soulève bien des interrogations. A voir également une Vierge des 7 Douleurs en bois polychrome, classée MH, une statue de St Donat. La chapelle a entièrement été restaurée entre 2002-2004.

 

4          CHAPELLE St JEAN-BAPTISTE – La Roche

Prendre le chemin de l’ancienne frontière, puis après le pont, monter par la route jusqu’à la balise N°144 ; là, prendre à droite le sentier vers la balise N°142. La chapelle se trouve alors sur votre droite.

Cette chapelle, construite vraisemblablement au XVII°, renferme un curieux tableau représentant la naissance et la mort du Précurseur. Ce tableau daterait de la même époque que la chapelle.

 

5          CHAPELLE DES PENITENTS NOIRS – La Roche

Entrez dans le village, repérez vous au clocher !

Cette chapelle, datée du XVII°, présente une disposition intérieure originale. Dés l’entrée, des stalles en noyer garnissent les deux angles de chaque côté de la porte. Leur haut dossier est divisé en panneaux décorés en pointes de diamants et losange. Une rampe à balustres élégants, et formant en même temps un prie-Dieu, les complète. Au Maître Autel, une Annonciation, curieusement inversée dans sa composition : l’ange se trouve à droite et la Vierge à gauche. Sur le côté droit, un autel consacré à St Joseph, avec une statue du saint dans une niche, au milieu d’un retable en bois sculpté et colorié. A gauche, un tableau représentant St Philippe de Néri, portant l’enfant Jésus. Derrière le maître autel se trouve un curieux tableau sur toile représentant St Donat, St Barthélemy  et St Bernard tenant le démon enchaîné. Enfin, notons une croix processionnelle et une vierge de l’Annonciation paraissant d’un travail assez ancien.

 

6          CHAPELLE St JOSEPH – La Roche

 A pied : prendre la D2565, monter jusqu’aux dernières maisons du village puis à la balise N°133, reprendre la piste, puis le sentier à gauche jusqu’à la balise N°134. La chapelle St Joseph est au dessus de la route juste avant le virage en épingle.

En voiture : suivre la D2565 direction St Dalmas.

Isolée entre St Dalmas et La Roche, la chapelle St Joseph accueille chaque 1er Mai  le « Patroucino », réunion des trois confréries pénitentes de Valdeblore. Cette manifestation se tenait autrefois à la Chapelle de la Trinité, détruite lors de la construction de la départementale.

La chapelle a été récemment restaurée.

 

7        EGLISE Ste CROIX – St Dalmas

  Visite sur réservation auprès de l’Office de Tourisme au 04.93.23.25.90

L’église est édifiée aux alentours de l'An Mil, par des moines bénédictins venus de l'abbaye de Pédona à Borgo San Dalmazzo. A l'origine, cette église de plan basilical ne comporte que la crypte centrale.

Les cryptes nord et sud ne seront ajoutées que vers 1100-1150 lorsque le prieuré reçoit la relique insigne de la Sainte Croix. L'église prendra alors le nom " d'église dédiée à l'Invention de la Sainte Croix " au cœur du prieuré de Saint Dalmas aujourd'hui réduit au seul bâtiment cultuel.

Elle connaîtra plusieurs transformations au cours des XVI° et XVII°siècles, ce qui  nous laisse aujourd'hui cet édifice, classé Monument Historique depuis 1943, marqué par deux grandes époques architecturales : le Premier Art Roman Lombard et le Baroque.

On pense en particulier que dans le courant du XVII° siècle un séisme provoque une coulée de terre qui vient en partie combler l'église et la crypte nord.

Comme le culte des reliques est à l'époque tombé en désuétude, les villageois comblent entièrement l'église sur 1m50 environ de manière à accéder de plain pied du seuil à l'autel, enterrant les cinq marches de l'entrée et les sept qui montent à l'autel.

La crypte nord est transformée en ossuaire et la crypte centrale n'est plus accessible que par la crypte sud. On remplace la charpente en bois par une voûte maçonnée, dont le poids, trop important pour les piliers, oblige l'ajout de contreforts à l'extérieur de l'église. Les murs sont enduits et l'on pose un décor de stuc baroque. Plusieurs autels prennent place dans les bas côtés nord et sud et on construit à l'entrée de l'église une tribune, aujourd'hui détruite sur laquelle se trouvait l'harmonium et où pouvaient prendre place les chorales.

Le clocher probablement effondré lors du séisme, est reconstruit et l'on ajoute le porche à l'entrée de l'église sous lequel on peut  voir aujourd'hui une fresque représentant le martyre de Saint Dalmas.

 

8          CHAPELLE ST ROCH – St Dalmas

 

Chapelle construite autour du XIVème siècle, à la bifurcation des chemins conduisant à la Colmiane et à Millefonts. Elle renferme une peinture sur toile à forme de retable, avec en son centre, Saint Roch et son chien, ainsi qu’un devant d’autel du XVIII, sur lequel ils sont également représentés.

Cette chapelle est typiquement une « chapelle barrière », dédiée à un Saint anti-pesteux (souvent St Roch et St Sébastien). Lorsque les épidémies ravageaient la région les denrées, produits et marchandises qui devaient entrer au village étaient déposés à la chapelle, il n’y avait pas de contact ainsi entre les gens venus de l’extérieur susceptibles de porter la maladie.

 

La chapelle des pénitents Blancs de St Dalmas, au centre du village fortifié.

La chapelle de la Madone, au départ de la route du Bois Noir.

 

10        MUSEE DU TERROIR   – St Dalmas 
Visite sur réservation auprès de l’Office de Tourisme au 04.93.23.25.90

Présentation d’outils, de machines agricoles et d’objets domestique du XIX et XXème siècles, témoins émouvants de la vie quotidienne des habitants du Valdeblore et des hautes vallées qui devaient s’astreindre à d’éprouvants travaux pour subsister. C’est l’ère industrielle du XIX° siècle arrivant dans nos campagnes qui est évoquée ici. Accompagnant cette présentation, une vaste scène ferroviaire a été réalisée pour que le plaisir de la visite soit complet.




Photos de VALDEBLORE (06420)


Vous avez des photos que vous voulez faire partager sur la commune de Valdeblore : Ajouter une photo sur Valdeblore
nombre de photographie(s) : 10 - Cliquez sur les photos pour les agrandir
commune-valdeblore-6153
Vue de St Dalmas Valdeblroe

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore

commune-valdeblore-6153
Credit photo Monica Dalmasso Eglise Ste Croix St Dalmas Valdeblore - classee monument historique

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
Eglise Ste Croix St Dalmas. Crédit photo Robert Palomba

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
La Bolline Valdeblore Crédit photo Robert Palomba

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
La Roche Valdeblore Crédit photo Robert Palomba

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
Pistes de ski de la station de La Colmiane Valdeblore Crédit photo Robert Palomba

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
Arc en ciel sur l église Ste Croix Crédit photo Actis Elise

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
Office de tourisme

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Arlette

commune-valdeblore-6153
Vue de la Via Ferrata du Bau de La Frema - La Colmiane Valdeblore

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Combes Frédéric

commune-valdeblore-6153
Via Ferrata du Bau de La Frema

Posté par Office de tourisme Valdeblore le 2013-10-26
Credits photos: Office de tourisme Valdeblore Combes Frédéric